enduits à la chaux étanche (salle de bain, ameublement…)

Le Mortex® Color est un enduit multifonctionnel utilisé pour le revêtement de surfaces à base minérale (sols, murs, pièces d’eau, plans de travail,…). Le Mortex® Color est actuellement fort demandé pour la réalisation de sols, murs et mobiliers offrant un aspect de « tadelakt » ou « béton lissé »

La chaux capte et rejette la vapeur d’eau permettant ainsi d’éviter les traces d’humidité (moisissures) sur les murs et plafonds. Ainsi par ses propriétés désinfectantes naturelles, la chaux assainit l’air ambiant.

Le taux d’humidité et la qualité de l’air intérieur de votre habitation sont des facteurs qui influent sur le confort et la santé de votre famille.

Dans l’habitat, l’humidité en excès produit ce qu’on appelle le phénomène de « condensation » : lorsque l’air chaud rencontre l’air froid (par exemple sur les parois de fenêtres), la température de l’air ambiant s’abaisse alors jusqu’à son point de rosée, quand l’air devient saturé, la vapeur d’eau passe de l’état gazeux à l’état liquide (gouttelettes).
Les causes peuvent être l’utilisation du ciment, du béton brut et autres maçonneries en parpaings qui peuvent engendrer des remontées capillaires, des infiltrations par les fissures (non souplesse du matériau).
Dont les signes visibles sont la condensation, les coulures, le décollement d’une tapisserie, le gonflement des boiseries, l’apparition d’auréoles blanches ou noires (salpêtre, mérule)…
…Ou simplement de la buée récurrente sur les vitres, signe d’une non perméabilité à la vapeur d’eau.

Mais aussi ces phénomènes latents et pernicieux peuvent être provoqués ou accélérés par les enduits plastiques et l’ensemble des anciennes peintures à l’huile, acryliques ou glycérophtaliques, dont certaines sont interdites dans d’autres pays, mais toujours en vente chez nous. Car leurs composants chimiques favorisent l’air vicié avec l’accumulation nocive des COV cancérigènes.

Ces produits ont été très en vogue dans les années 60 à 90, considérés comme très résistants et étanches (résine) mais « autonettoyants » car lessivable…à l’éponge, considéré d’ailleurs aujourd’hui comme le premier endroit où se logent le plus de bactéries dans une maison !
A l’inverse de trop d’étanchéité, on ne peut que vous déconseiller d’utiliser des matériaux trop hydrophiles, comme le plâtre ou placo qui contre une paroi humide finissent par moisir et se délabrer à son contact.

Les effets de ces produits peuvent s’avérer désastreux pour le bâti, surtout si les murs sont en pierres, torchis, pisé, ou brique car ceux-ci étouffent la paroi et font tomber en poussière les pierres, ainsi que pourrir les murs. Les pierres se désagrègent sous l’action de l’humidité qui ne peut alors plus s’échapper, chose que l’on n’aperçoit pas forcément.
Cela aussi désastreux pour la santé, la condensation peut engendrer des gênes respiratoires plus ou moins nocives : toux, crachats, irritations du nez et de la gorge, écoulements nasaux, éternuements, respirations bruyantes, difficultés respiratoires, douleurs thoraciques…auquel s’ajoutent les fameux COV cancérigènes.